Notes sur la lactation

De la vie utérine à une existence indépendante

La nature destine la femme, non seulement à protéger son bébé qui grandit et se développe dans l'utérus et à lui fournir son alimentation, mais aussi à le mettre au monde et à le lancer dans une nouvelle existence indépendante, lorsque pour la première fois il respire de l'air.

Un changement majeur intervient dans la circulation sanguine du bébé, quand le cordon est coupé du placenta. De nombreux canaux ouverts précédemment au niveau du cœur vont maintenant se fermer et d'autres s'ouvrir. Pour s'habituer à un environnement fait d'air, le système sanguin dans les poumons est établi de sorte que, maintenant, les gaz émis par la respiration sont éliminés par les poumons au lieu de l'être par le système purificateur au niveau du sang de la mère. Au lieu de recevoir sa nourriture par le système sanguin de la mère vers le sien propre via le placenta et le cordon ombilical, le bébé va la recevoir maintenant par la bouche. Une nouvelle circulation est établie au niveau des intestins pour transporter la nourriture prise par la bouche dans diverses parties du corps.

Le bébé peut maintenant être complètement indépendant de sa mère, puisqu'il prend sa nourriture par la bouche. Cependant, la nature a décrétée et destiné que la femme devait continuer son rôle en fournissant une nourriture ayant des bienfaits tant pour elle que pour son enfant.

Le lait maternel

Le lait maternel est destiné au bébé. Chaque espèce produit ce qui est le mieux adapté à sa propre progéniture.

Outre des proportions correctes de graisse, sucre, vitamines et minéraux, le lait maternel contient des enzymes pour une digestion efficace, des anticorps pour une protection contre les maladies, spécialement gastriques et respiratoires, et est sans la moindre protéine dangereuse qui peut initier des allergies et plus tard causer des conditions telles que asthme et eczéma.

Le colostrum, le fluide semblable à de l'eau qui commence avant le lait véritablement développé, est riche en ces matières essentielles et prépare les organes digestifs du bébé à l'arrivée de ce lait.

Le lait maternel est exempt de contamination. Des formulations peuvent par exemple être contaminées lors du stockage dans des ustensiles ou par un contact avec les mains ou de l'eau, elle-même contaminée. Les vitamines sont préservées dans le lait maternel alors qu'elles sont détruites dans les formulations qui sont réchauffées et dès lors doivent être remplacées dans toute alimentation autre que le lait maternel.

L'allaitement au sein est un moyen très commode pour l'alimentation du bébé qui vient à la bonne température et donne la quantité de fluide accordée à ses besoins nutritionnels.

Physiologie de l'allaitement au sein

Parce que chez l'humain le bébé a une puissance intellectuelle énorme, il apprend vite et répond à la provision de la nature d'une nourriture à sein chaude et douce et sait comment sucer le bout des seins car il a pratiqué la succion de son pouce au cours de sa vie utérine. Il a renforcé les muscles faciaux qui le rendent apte à sucer et à tirer le lait du sein dès qu'il est mis au monde.

Il entend et savoure les sons émis par sa maman, quand elle parle, rit, chante, et apprend à identifier ses odeurs et parfums et la sécurité de ses bras. Dans ce lieu de refuge, il apprend à accepter l'amour et grandit corporellement et émotionnellement. Observant tout cela, la mère aussi en tire bénéfice.

Les besoins de la mère

Il y a quelques femmes qui, parfois pour des raisons inconnues, ne peuvent allaiter au sein avec succès. L'ingrédient le plus important de tous est l'amour et peut sans aucun doute être donné sans donner le sein. Aucune mère ne doit être culpabilisée ou honteuse parce que pour elle, donner le sein est difficile ou impossible. Autant que possible, l'allaitement doit être fait dans une atmosphère de calme. Parfois l'anxiété de la mère a pour résultat le refus du bébé de s'alimenter et "un combat contre le sein" se produit alors. Dans ce cas, il est bon d'avoir recours à une aide de la part d'une femme expérimentée, douce et patiente. Cette aide se trouve souvent dans la propre famille de la personne qui en a besoin. Dans certaines organisations et pays, il y a des groupes de personnes spécialisées dans l'aide aux mères et dans les conseils en vue de l'allaitement au sein.

Rôle du père

La nature a donné au bébé, non seulement une mère, mais aussi un père. Son rôle dans la protection et le développement du bien-être du bébé est exprimé dans son attention vis-à-vis de la mère, lui assurant tout ce dont elle a besoin : nourriture, boisson, repos, et en prenant sa part la nuit en répondant à certaines demandes du bébé.

Mise en œuvre de l'allaitement au sein

Il est important, spécialement dans les premières étapes de l'allaitement maternel, que la production de lait ne soit pas mise en danger par des perturbations émotionnelles telles que embarras, anxiété, énervement et autre fatigue chronique.

Le bébé est mieux nourri quand il a faim et qu'il demande sa nourriture. Des tétées la nuit sont normales pendant quelques semaines et sont une bonne pratique pour assurer une provision suffisante de lait maternel, tout en maintenant l'infertilité.

Médications et tabac

La mère doit prendre conseil auprès de son docteur pour toute médication qui lui est prescrite, sachant que le lait maternel est un moyen efficace pour l'élimination de tous les polluants du corps, parfois au détriment du bébé. Fumer pour cette raison doit être évité.

La tétée

L'effet local de la succion sur le sein est la production de lait par l'action de la prolactine. Celle-ci est la réponse à la demande du bébé. S'il n'y a pas de succion, le lait va se tarir. Cela peut arriver quand le bébé suce d'un seul côté, peut-être par exemple s'il y a un bout de sein rétracté et que le bébé trouve plus difficile d'extraire le lait par le sein correspondant. Si le bébé arrête de tirer sur ce sein, alors le lait va se tarir alors qu'il sera produit normalement par l'autre sein auquel il tète.

Via le système nerveux, la glande pituitaire produit une hormone appelée ocytocine qui est l'hormone du relâchement. Quand le bébé tète, le lait s'écoule. Ce réflexe peut être initié chez la mère en entendant, voyant ou sentant son bébé qui a faim, et même en étant à proximité du bébé d'une autre maman. Ainsi, un enfant adopté peut être nourri au sein avec succès.

Bienfaits pour la mère

L'ocytocine a un effet sur le muscle utérin provoquant sa contraction quand le bébé tète. Après la naissance, ceci permet à l'utérus de revenir à ses forme et taille normales. Des caillots de sang et des débris de suite de couche sont expulsés de l'utérus quand celui-ci se contracte en réponse à la succion.

Il est dit avec raison que l'allaitement au sein protège la femme du cancer du sein et plus tard dans sa vie de l'ostéoporose.

Pendant la grossesse, les hormones placentaires, œstrogène, progestérone et prolactine, préparent les seins à la production de lait par croissance et développement de la structure glandulaire. Après la naissance, un haut niveau de prolactine existe qui a pour effet de supprimer le mécanisme ovulatoire. Ceci rend la mère infertile pour une durée variable pendant la production du lait, permettant au bébé de grandir assez jusqu'à ce qu'il accepte des aliments solides.

Allaitement au sein et contrôle de la fertilité

La durée de l'infertilité est variable. L'efficacité de l'allaitement au sein est un facteur qui y contribue. Une succion efficace est très importante. Le bébé doit être mis au sein aussitôt après sa naissance. Un grand soin doit être appliqué à nourrir au sein le plus tôt possible.

La Méthode de l'Allaitement Maternel et de l'Aménorrhée (MAMA) est basée sur la constatation qu'une femme qui nourrit son enfant totalement au sein et n'a pas constaté de saignement, n'a que 2 % de chance d'être enceinte dans les 6 premiers mois après la naissance. Aucune observation ou règle de conduite ne sont appliquées. Sachant que la femme n'a pas appris les profils de glaire d'infertilité et de fertilité, elle n'a aucun moyen de prévoir le retour de sa fertilité. Des grossesses non expliquées peuvent dès lors se produire.

La Méthode de l'Ovulation Billings est un apprentissage excellent pour toutes les femmes, car les changements dans le profil de glaire qui signale le retour de la fertilité peut être identifié avec précision. La tenue du tableau doit commencer très tôt, dès 3 semaines après la naissance. Cette méthode naturelle de contrôle de la fertilité a un taux de succès supérieur à 99%.

Une femme qui pratique la Méthode de l'Ovulation Billings apprendra à reconnaître son infertilité et les signes de sa fertilité lorsque celle-ci reviendra.

Reconnaissance des signes d'infertilité en appliquant la Méthode de l'Ovulation Billings pendant l'allaitement au sein

Les observations sont faites simplement et naturellement alors que la femme vaque à ses activités quotidiennes habituelles. Ces observations sont à la base de la Méthode de l'Ovulation Billings

Quand l'ovulation est supprimée, il n'y a pas de glaire à la vulve et celle-ci est perçue sèche. La sécheresse est un indicateur fiable de l'inactivité des ovaires et dès lors de la présence de l'infertilité.

Parfois, au lieu d'une complète sécheresse, il peut être remarqué la présence d'une sécrétion qui reste toujours la même, qu'elle soit produite en continu ou interrompue par la sécheresse. Cet état indique aussi une activité ovarienne basse et en conséquence l'infertilité.

La moindre sécrétion qui en diffère alerte la femme de la possibilité du retour de sa fertilité. Ceci indique que les ovaires sont actifs et qu'ils agissent sur le col de l'utérus par l'intermédiaire de l'hormone œstrogène, pour produire la glaire cervicale.

Une grossesse ne se produira pas si els unions sont restreintes d'après les signes d'infertilité et par l'application des règles de la Méthode de l'Ovulation Billings.

Reconnaissance des signes du retour de la fertilité en appliquant la Méthode de l'Ovulation Billings pendant l'allaitement au sein

La Méthode de l'Ovulation Billings enseigne à la femme à reconnaître les signes du retour de sa fertilité. Sous l'influence des hormones du côté de l'ovaire qui se prépare à ovuler, le col de l'utérus (le cervix) commence à produire la glaire. La glaire cervicale est l'élément indispensable à la fertilité, parce que les spermatozoïdes dépendent d'elle pour leur survie et leur capacité à atteindre et fertiliser l'œuf. (Se référer à Enseignement de la Méthode de l'Ovulation Billings).

La glaire cervicale vient jusqu'à l'extérieur de la vulve et est remarquée par la sensation qu'elle produit à la vulve. Il peut aussi y avoir une observation visuelle de la glaire.

Une femme peut continuer à allaiter son bébé au sein même si ses cycles réguliers ont repris. Elle peut continuer à allaiter aussi longtemps qu'elle le souhaite ou que le bébé le demande, sans être enceinte jusqu'à ce qu'elle choisisse de l'être.

Quand la femme est enceinte, la production de lait maternel peut se montrer insuffisante, cependant continuer à allaiter si possible. Il n'y a généralement pas de raison de sevrer le bébé pour cause de grossesse.

Instruction dans l'utilisation de la Méthode de l'Ovulation Billings

Pour un enseignement correct, consulter une monitrice accréditée par un Centre de la Méthode de l'Ovulation Billings. Nous contacter pour trouver un Centre proche de chez vous. Nous offrons une assistance en ligne pour les personnes qui ne peuvent contacter un Centre.

Circonstances qui peuvent influer sur le retour de la fertilité

Il y a de nombreuses circonstances qui vont provoquer le retour de la fertilité chez une femme dans les six premiers mois après une naissance.

  • Une ovulation précoce peut se produire même quand le bébé est entièrement nourri au sein

  • La femme peut être malade ou avoir une nourriture insuffisante

  • Elle peut être dans l'incapacité d'allaiter au sein

  • Elle peut ne pouvoir allaiter au sein que partiellement

  • Elle peut avoir un travail hors de chez elle et ainsi ne pouvoir nourrir que partiellement

  • Le bébé peut ne pas sucer suffisamment

  • Le bébé peut être malade

Dans ces différentes circonstances, il est essentiel de comprendre la Méthode de l'Ovulation Billings et de suivre ses directives et règles de conduite. En agissant ainsi, la femme reconnaîtra l'arrivée de sa fertilité. Elle peut obtenir l'information nécessaire en observant et en notant dans son tableau les signes de sa glaire. L'occurrence de saignement alertera aussi la femme de l'activité des œstrogènes et de l'approche de la fertilité. Le couple est alors capable de faire des choix informés concernant une nouvelle grossesse.